Comment me voit ma famille

Famille Jenny1

JENNY : « En fait, je ne t’imaginais pas comme ça. Maman a toujours refusé de me parler de toi. Alors je te voyais plutôt comme un capitaine de bateau au long court : barbu, pull rayé et plus…, plus style super héros, quoi… Toi et moi, on se comprend sans se parler. Tu aurais été parfait comme père. » Quelques années plus tard : « J’ai constaté que mon père, les gens l’aiment ou le détestent. Mais il ne laisse personne indifférent. »

 

 

 

Famille MandisDauphinFamille Mandis3

MANDIS : « Papa est susceptible et impulsif, mais il a un cœur d’or. Je lui ressemble beaucoup physiquement, mais je préfère rester dauphin la plupart du temps. Mon père et moi sommes liés plus par nos esprits que par nos gènes. Pour moi, l'harmonie avec le monde y contribue. Lui, il use de ses privilèges sans discernement... »

 

 

 

 

Famille Wally5

WALLY BAUMANN: « Je crois qu’il aime tout le monde. Son Famille Wally3cœur est énorme. Je suis content d’y avoir une place privilégiée. J’espère la garder jusqu’à ma mort. »

 

 

 

 

Famille Gerry4

GERRY DELPHY : « Mon petit frère souffre de troubles Famille Gerry2psychiques ponctuels. Il est fragile, mais il sait donner le change la plupart du temps ».

 

 

 

 

Famille Emma1

EMMA DELPHY-CARR : « Dans la tête de mon beau-frère Ennemis Francis et Emmatrottent des idées farfelues, des convictions décalées, des doutes certains, pourtant il garde son humour et son ouverture aux autres. Il est craquant. »

 

 

 

 

Famille Alfred Baumann2

ALFRED BAUMANN : « Pendant longtemps, j’ai cru que ce type avait détourné mon fils de la normalité. Mais c’est l’inverse. Aujourd’hui, je pense que Walter a fait un bon choix. »

 

 

 

 

 

Amis Celia1CELIA LEFRANC: « Francis est le meilleur amant que j’aie connu, et il y en a eu ! Ce n’est pas pour rien qu’il va devenir mon mari (avril 1981).»

 

 

 

 

Famille Mando2

MANDO : « Mon Parrain me fait rire. Il a de la répartie et de laFamille Mando3 patience. Mais sa santé m’inquiète. »

 

 

 

 

 

Amis Mandy

MANDY : « Delphy me comprend. Nous parlons le même langage. S’il était un dauphin, je le prendrais comme compagnon de vie. »