Mes pensées et reflexions

Delphy 05

  • J’ai choisi la vie de sous-marinier par passion, et pour me protéger derrière le règlement militaire. Mais je réalise que je ne suis à l’abri de rien…
  • Comment transformer une situation désespérée en expérience enrichissante ?

Toute épreuve me fait grandir un peu plus.

 

 

 

Dessins Wally et Francis1Famille Jenny1

  • 12 novembre 1978 : Je vivais seul il y a dix mois. Je voulais que ma vie change. J’ai demandé le bonheur.

Depuis, je l’ai reçu fois quatre ! Mon ami Wally, mon filleul Mando, ma fille Jenny, et mon fils Mandis.

 

 

 

 

Delphy 15

  • Durant une période bénie, maintenant révolue, je me débrouillais plutôt bien. Mais c’est trop pénible d’être un héros…

 

 

 

 

 

Delphy 14

LE BONHEUR SELON DELPHY : Se contenter de peu, rester à sa place, être ouvert et généreux, …et aimer sans compter ! Surtout ne pas vouloir être une autre personne que soi-même. Et croyez-moi ce n’est pas facile !

 

 

 

 

Delphy 11A PROPOS DES CHEMINS POSSIBLE : Pourquoi changer de vie quand on aime ce que l’on a ?

Ou : Aimer ce qu’on a, car si notre vie était différente, elle pourrait être pire !

 

 

 

 

Famille Gerry3

  • Juin 1979 : Encore malmené par le chaos de mon esprit, j‘ai besoin de l’aide de mon frère Gerry. Nous formons une belle paire : moi, le fou et lui, le psy !

 

 

 

 

Famille Wally6

ENTRE WALLY ET MOI : Fascination, passion, complicité, confiance, amour, tendresse, échange, complémentarité, unité, respect. Une relation parfaite ? Pour nous, mais pas pour les autres !

 

 

 

 

Amis Thomas Brandy

A THOMAS BRANDY : Je t’ai pardonné d’avoir essayé de me tuer. Je t’ai guidé vers une belle histoire que tu n’attendais plus. Toi qui ne connaissais que l’amour de tes particules, tu t’es attaché à Gladys. Tu es heureux de vivre avec elle et fier de participer à l’éducation de son fils David. Pourtant tu m’aimes… autant que Wally, je le sais. Tes sentiments me touchent. Mais ce serait indécent de les accepter.

 

 

 

Delphy 13

  • Janvier 1980 : Mon corps physique n’est plus une limite pour mon esprit, car je suis ouvert à toutes les possibilités de l’âme.

 

 

 

 

Dessins TOUTest possible

  • Oui, TOUT est possible. L’exploration de mes vies parallèles et celle des transformations physiques. Je l’ai expérimenté plusieurs fois ! Mais mon Créateur m’a dit : « Tes dons ne sont pas un jeu. Ta vie a un sens. Elle doit prendre la direction que tu as choisie en accord avec moi. Tu peux explorer d’autres chemins, tant que tu me restes fidèle. Si tu triches, tu te disperses. »

 

 

 

  • Je me suis rendu compte de mon erreur et me suis recentré avant de basculer dans la folie. Terrible revers de ma sensibilité, même si elle me permet d’être une âme réceptive. J’ai identifié tout au fond de moi l’essence de mon existence : l’Amour, la Passion pure.

 

  • A bientôt 39 ans, je vis dans un monde de bonheur et d’épreuves, avec mon amour, mes enfants, mes amis et les autres… j’existe par eux, pour eux. Mais je m’interroge sur mes choix. D’ailleurs sont-ils vraiment les miens ?

 

  • Se débarrasser de ce qui me dérange est tentant. Mais celui qui me gêne n'est pas dans mes pattes par hasard. Je ne crois pas au hasard. Je préfère exploiter la présence d'un problème que l'éliminer sans réfléchir.

 

  • Construire sur ses expériences, c'est d'abord les accepter et en tirer les bonnes leçons. Les positives: c'est tout bénéf'. Les négatives: là, il y a encore du boulot!"

 

 

Famille Wally1

  • Juin 1980 : Wally Baumann et Célia Lefranc m’aiment. Mon ego de séducteur est très flatté. Mais mon cœur est soumis à rude épreuve.

 

 

 

 

Delphy 06

  • J’ai compris, l’année de mes 37 ans, que ma principale faiblesse composait la base de ma personnalité. Grâce à cette sensibilité si subtile, je suis devenu télépathe, guérisseur… et même capable de prodiges encore plus extraordinaires. Tous les jours, je remercie mon Créateur pour sa Confiance et son Amour.

 

 

 

 

Delphy 12

  • Je veux rester un homme ordinaire, en apparence, car exposer ces dons est dangereux pour ma vie. Je les utilise en harmonie avec le TOUT universel. Je dois faire preuve de beaucoup de respect et de discipline pour en bénéficier, sinon mon corps physique s’épuise. Mon cœur en pâtit un peu plus à chaque fois. L’ultime conséquence d’un abus serait la mort. Ma vie est un cadeau dont je dois prendre soin.

 

 

 

Delphy 07

  • Octobre 1980 : Les démons ne vivent pas qu’en enfer, mais je l’ignore encore.
  • Fin août 1981 : Ma sœur a saboté ma vie. Et moi, à cause de ma sœur, j’ai saboté le Poséidon.

 

 

 

 

Delphy 10

  • Septembre 1981 : Il est grand temps de faire un peu d’ordre dans ma tête et d’y extraire le faux du vrai. L’éliminer une bonne fois pour toutes. Mais ensuite… n’y restera-t-il que le vrai ?

 

 

 

 

Delphy 08

  • Je crois si fort que tout est possible que j’en arrive à défier les lois relatives du temps !

 

 

 

 

  • A trois ans, j’avais déjà compris que pour ne pas me laisser gagner par la peur, je ne devais pas fermer les yeux. Alors, je les ai ouverts et j’ai découvert la beauté du monde tout autour de moi. Quand on devient adulte, on oublie la simplicité.